AU CENTRE D'UNE STRATEGIE INFORMATIQUE

«L’HUMAIN DOIT ÊTRE

AU CENTRE D’UNE STRATÉGIE INFORMATIQUE»

Auparavant éditeur de logiciels, OFISA Informatique a complétement revu son modèle d’affaires en 2011 pour devenir un intégrateur de solutions informatiques. Et le succès est au rendez-vous comme nous le confirme Daniel Chevalier, directeur général de la société.

» Synergies: Comment pourriez-vous décrire OFISA Informatique?
Daniel Chevalier: Nous sommes une entreprise active sur le marché du logiciel et des services informatiques qui compte actuellement une cinquantaine de collaborateurs. Ce chiffre est en constante augmentation. Nous travaillons principalement dans les secteurs d’activités suivants, les administrations publiques, les régies immobilières et les sociétés financières et de services. Au fil des années, nous pouvons affirmer que nous sommes leader dans le secteur des administrations publiques puisque plus de 250 communes romandes utilisent nos solutions. Nous assurons l’implantation, la formation, l’assistance, le conseil, le suivi et la maintenance.

» Comment expliquez-vous ce succès?
Il est lié à la fois à notre connaissance approfondie du métier, à la fiabilité et aux fonctionnalités étendues des solutions implantées, ainsi qu’au niveau des prestations dispensées par nos consultants et à leur aptitude à bâtir une communication de qualité avec nos clients. Le fait que nous soyons devenus des spécialistes dans les fusions de communes et dans les
problématiques informatiques liées à cette évolution, constitue un atout indéniable et une forte valeur ajoutée.

» Quelles sont les solutions que vous proposez aux communes?
A côté de notre solution BDI pour les petites communes, nous proposons tout d’abord la solution Nest de la firme Innosolv pour la partie métier, plus précisément le contrôle de l’habitant. Ensuite, un logiciel comptable et financier, de gestions des salaires et RH, de gestion de la caisse, de CRM, de gestion des stocks, de gestion des immobilisations, et bien d’autres options, de l’éditeur Abacus, ainsi que leur solution Abaimmo. Cette dernière est un package moderne et hautement paramétrable à destination de toutes entités devant gérer un portefeuille de bâtiments. Les administrations publiques apprécient ce package logiciel que nous regroupons sous le nom communal.ch, pour sa souplesse, son ouverture aux spécificités liées à chaque entité et sa convivialité, sans oublier la rapidité avec laquelle elle peut s’implanter. Avec Abacus et Nest, nous disposons d’une puissance de développement unique en Suisse. En 2016, nous avons été récompensés de nos efforts en obtenant la distinction de meilleur revendeur suisse romand des solutions Abacus, c’est une grande fierté. Finalement, nous recherchons sans cesse de nouvelles solutions et enrichissons notre portefeuille avec des partenariats spécialisés, par exemple avec des sociétés comme CMI-Axioma et I-COM.

“ LES COMMUNES SONT AU CŒUR DE NOTRE MÉTIER.

» En 2011, pourtant, lorsque vous avez décidé de changer de métier, le pari était risqué…
Totalement, mais nous ne l’avons jamais regretté. Bien au contraire. Au préalable, nous avons cependant dû redéfinir notre vision, notre mission et nos stratégies. Le but était d’adapter dans un premier temps notre organisation à nos différents marchés et aux clients. Actuellement, nous travaillons sur l’amélioration de la gestion de nos ressources, la planification et la gestion des projets, avec comme objectif de mieux servir nos clients en terme de délai et finalement nous permettre d’améliorer
la rentabilité des projets. Il nous a aussi fallu définir clairement les postes et les tâches. Aujourd’hui, nous souhaitons nous affirmer en tant que partenaire informatique de référence pour les collectivités publiques, les régies immobilières et les entreprises cherchant des solutions financières et de ressources humaines. Pour cela, nous proposons à nos clients des systèmes d’information performants et éprouvés, ainsi que des prestations de service et de conseil de haute qualité.

» Pour y parvenir, vous avez décidé de replacer l’humain au centre de votre entreprise…
Oui, cette démarche était fondamentale. Les collaborateurs de l’entreprise ont changé de métier. Il a fallu réaliser des efforts très importants dans le domaine de la formation. Depuis cette réorientation, nous avons triplé notre budget consacré à la formation. L’orientation client est désormais inculquée à tous les niveaux de l’entreprise, du secrétariat à la direction générale. Ces réflexions quotidiennes s’inscrivent dans une démarche d’entreprise avec les objectifs de sensibiliser et améliorer l’attitude en clientèle, d’améliorer la qualité de service ainsi que la communication avec nos clients et finalement faire de nos clients de vraies références. Nous avons aussi engagé beaucoup de jeunes talents pour équilibrer et dynamiser nos équipes, et je tiens à préciser que nous tentons de nous rapprocher d’une parité homme/femme, c’est également un point essentiel.

» Pour être au plus proche des communes, vous serez présent cette année à l’Assemblée générale de l’UCV, c’est une première?
C’est exact, nous y aurons un stand de proximité avec les communes, très récréatif et orienté vers le relationnel et l’aspect ludique. Cette présence est importante car nous avons installé nos solutions informatiques au sein d’environ 200 communes vaudoises, il est donc essentiel d’être au plus près d’elles lors de ces événements
majeurs pour le canton. Les communes sont au cœur de notre métier.

» Quels sont vos projets pour le futur?
Nous allons continuer à implanter des solutions évolutives en totale adéquation avec les besoins et attentes de nos clients. Le nombre d’implantations constitue pour eux la meilleure garantie de pérennité qui soit. Par ailleurs, nous allons aussi continuer à proposer des prestations de conseil de haut niveau, que ce soit en ce qui concerne notre connaissance métier, mais aussi en matière de techniques informatiques dont nous avons à anticiper les changements. Ces prochains mois, notre but est d’être encore davantage présent auprès de notre clientèle.

Téléchargé le document en format PDF.

Call To Action